L’apprentissage dans les métiers du sport, de l’animation et du tourisme : un saut vers l’emploi

Vous êtes ici : Accueil > Métiers du sport, de l'animation et du tourisme > Fiches métiers > Animateur socioculturel

Fiches métiers

Animateur socioculturel

Fêtes de quartier, animations en MJC ou en maison de retraite…
L'animateur socioculturel facilite l'expression et la créativité des individus pour favoriser leur socialisation. En tant que conseiller, il informe aussi sur les dispositifs d'aide existants.

Profil et fonctions

Les missions de l'animateur socioculturel sont multiples.
Il peut, selon son niveau de qualification, concevoir et monter un projet, en négocier le financement avec la région, le département, la commune ou encore organiser des rencontres entre les habitants d’un quartier. Dans certaines situations conflictuelles, il peut avoir à jouer un rôle de négociateur non négligeable entre groupes ou individus.

Il peut également informer sur les mesures sociales telles que le RMI, participer à l'alphabétisation, conseiller les personnes en difficulté et les diriger vers d'autres travailleurs sociaux.
Il exerce dans des centres culturels, des centres sociaux, des foyers de jeunes, des Maisons des Jeunes et de la Culture (MJC), des foyers de travailleurs, des maisons familiales, des villages de vacances, des clubs du 3e âge...

La fonction publique représente un employeur important. Un animateur sur deux est employé par les collectivités locales qui recrutent des professionnels de l’animation à tous les niveaux de qualification.
Qualités requises :
Bon sens relationnel, organisation, sens de la négociation, écoute et ouverture d’esprit

  • Formation et diplômes

L’animateur socio-culturel doit être titulaire de l’un des diplômes suivants :

- Le BAPAAT, Brevet d'Aptitude Professionnelle d'Assistant Animateur Technicien, est le premier niveau de qualification pour l’animation. Il comprend 3 options :

- Loisirs du jeune et de l'enfant,
- Loisirs tous publics dans les sites et structures d'accueil collectifs,
- Loisirs de pleine nature.
- Le BPJEPS, Brevet Professionnel de la Jeunesse, de l'Education Populaire et du Sport, se prépare en alternance sur le terrain et dans un centre de formation (il a remplacé le BEATEP).
- Le DEJEPS, (niveau bac + 2) et le DESJEPS (niveau bac + 3), Diplômes d'Etat de la Jeunesse et Sports permettent de diriger une structure.
Pour en savoir plus sur ces formations et les organismes qui assurent leur préparation, contactez la DRJSCS (Direction Régionale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale) dont relève votre domicile.
- Le DUT carrières sociales, option animation sociale et socioculturelle, est le seul diplôme de l’animation à se préparer en formation initiale. Ce DUT se prépare en deux ans dans un IUT. Pour y accéder il faut être titulaire du baccalauréat.

Ces 4 diplômes sont délivrés par le ministère de la Santé et des Sports..

  • Salaires

Les conventions collectives des collectivités territoriales fixent des salaires mensuels qui vont de 1 500 € à 2 600 € nets environ, selon l'ancienneté dans la profession.

Dans la fonction publique hospitalière, les salaires sont compris entre 1 320 et 2 200 € mensuels nets sans les primes.

  • Evolutions possibles

Les animateurs peuvent préparer le DSTS (Diplôme Supérieur en Travail Social) après 5 années de pratique professionnelle.

Par la suite ils peuvent également viser le DE-DPAD (Diplôme d'Etat de Directeur de Projet d'Animation et de Développement). Ce diplôme, de niveau bac + 4, atteste d'une qualification professionnelle pour la conception, la mise en œuvre et la gestion des politiques d'animation et de développement menées par les structures sportives, sociales ou culturelles.
 

Information

Pierre Mariné, Président de la Fédération des CFA et Bernard Delorme, Président de la Fédération Profession Sport & Loisirs ont signé le 22 juin 2017 une convention de partenariat pour le développement de l'apprentissage dans les groupements d'employeurs.